top of page
  • Photo du rédacteurSophie

Quelles sont les caractéristiques du vin Minervois ?

Dernière mise à jour : 3 avr. 2022

Le Minervois est une Appellation d’origine contrôlée depuis 1985. La région du Minervois est à cheval sur les départements de l’Aude et de l’Hérault et se situe dans un vaste amphithéâtre naturel qui s’appuie au nord sur les contreforts de la Montagne noire, et qui est délimité au sud par les plaines de la rivière Aude et le Canal du Midi.


Son aire de production s’étend sur près de 60 km depuis Carcassonne à l’Ouest, jusqu’à Narbonne à l’Est et couvre une surface de plus de 4000 hectares, avec une production avoisinant 180 000 hectolitres par an. Ce territoire a la particularité d’être « soufflé » près de 300 jours par an par plusieurs vents dont la Tramontane, le Cers et le Marin.

L’Histoire du Vin Minervois


La région a depuis toujours inspiré les hommes qui l’occupaient déjà au néolithique. Et la viticulture jalonne l’histoire du Languedoc-Roussillon depuis 2000 ans. Les références à l’Empire romain surgissent en tout lieu, tant par la toponymie que par l’architecture avec la présence de nombreux monuments et vestiges, en rapport avec la culture de la vigne et le vin. De nombreux domaines sont établis encore aujourd’hui sur les emplacements d’anciennes « villa » et lieu dits datant de des romains.


Ensuite au travers des siècles l’histoire du Minervois et l’histoire du Languedoc seront étroitement liées. Les invasions barbares en ralentiront le développement ; Plus tard les abbayes redonneront l’impulsion à la production. À la fin du XIXᵉ siècle la prospérité sera à nouveau freinée par plusieurs crises…

Finalement en 1951 le Minervois sera reconnu « appellation d’origine vins de qualité supérieure ». Mais il faudra attendre le décret du 15 février 1985, après une reconversion de l’encépagement et la mise en place de conditions de production plus précises, pour que le Minervois soit reconnu Appellation d’Origine Contrôlée.


D’où vient la typicité du Minervois ?


La typicité de l’AOC Minervois provient essentiellement des trois facteurs suivants : le vent, le climat, l’aridité des terroirs.

Les vents très présents tout au long de l’année assèchent et préservent les vignes des maladies. Le recours aux traitements est donc limité et l’environnement n’en est que donc mieux préservé. Le vent permet ainsi :

  • d’assainir le vignoble

  • de purifier l’air

  • de favoriser la pollinisation lors de la floraison

  • d’améliorer l’évapo-transpiration des raisins avant les vendanges

Exposé Sud/Sud-Est, l’ensemble du terroir bénéficie d’un climat chaud et sec, protégé des influences maritimes venant de l’est ou de l’ouest. Adossée au massif de la Montagne Noire, en plaine et en coteaux, et sous l’influence du gradient altitudinal, le terroir du Minervois profite cependant d’une belle fraicheur nocturne. Ces conditions particulières sont propices à une maturité optimale du raisin et à une certaine acidité, mais également à un bon équilibre entre alcool et tanins.


La délimitation précise des parcelles destinées à la récolte des raisins a privilégié les parcelles bien exposées, présentant des sols argilo-calcaires à forte pierrosité et sur lesquelles la production est soumise à des rendements naturels peu élevés, offre aux vignerons la possibilité d’une adéquation entre le cépage et la situation viticole, adéquation qui contribue à l’expression particulière de vins concentrés et puissants.


Quels sont les cépages pour l’AOC Minervois ?


Les vins sont issus de l’assemblage de plusieurs cépages selon les critères du cahier des charges de l’appellation issu de la tradition des vignobles languedociens, avec une proportion majoritaire des cépages syrah, grenache, mourvèdre et carignan. Chaque cépage apporte ses spécificités au vin Minervois. Les différents assemblages créés par le vigneron à partir du cahier des charges pourront donc avoir chacun son identité. Mais d’une manière générale, on peut dire que les vins du Minervois présentent une couleur soutenue, pourpre, aux reflets tuiles, et sont dotés d’une matière riche et dense. Ils savent être complexes, et exprimer selon le cas des notes de fruits rouges, des notes florales, des arômes de cassis et d’épices, et même des senteurs de vanille ou de cacao, lorsque les vins ont fait l’objet d’un élevage en fûts de chêne.


Toujours puissants et chaleureux, ils sont persistants, concentrés, tanniques, mais toujours équilibrés. Avec une aptitude certaine à la garde, ils conservent longtemps le fondant, le velouté, cette chaleur douce et le fruité caractéristique des grands vins rouges du Sud de la France.


Comment obtenir l'appellation vin Minervois ?


Comme pour toutes les appellations, pour obtenir l’appellation AOC ou AOP Minervois, il est tout d’abord nécessaire de respecter une zone géographique stricte, ensuite de planter les cépages de l’appellation sur des parcelles homologuées par l’appellation et enfin de respecter le cahier des charges au moment de la vinification et de l’assemblage.


Les vins ne respectant pas, pour une raison ou une autre, le cahier des charges ne peuvent rentrer dans l’appellation, mais pourront bien sûr être classés en IGP.


Le contrôle du respect du cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, sous l'autorité de l'INAO, sur la base d'un plan d'inspection approuvé.


Le plan d'inspection rappelle les autocontrôles réalisés par les opérateurs sur leur propre activité et les contrôles internes réalisés sous la responsabilité de l'organisme de défense et de gestion. Il indique les contrôlés externes réalisés par l'organisme tiers ainsi que les examens analytique et organoleptique. L’ensemble des contrôles est réalisé par sondage. Les vins non conditionnés, destinés à une expédition hors du territoire national, font l’objet de contrôles analytiques et organoleptiques systématiques.



Pour en savoir plus, lisez nos autres articles sur le vin Minervois :


Comments


bottom of page