top of page
  • Photo du rédacteurSophie

Où se trouve le Minervois ?

Le Minervois est une région naturelle de France qui se situe dans le Languedoc en région Occitanie, à cheval sur deux départements : l’Aude et l'Hérault. C'est une région qui s’inscrit au cœur d’un vaste amphithéâtre naturel s’appuyant au Nord sur les contreforts de la Montagne Noire et se terminant au Sud sur les plaines de l’Aude (le fleuve), contre la région des Cornières. À l’Ouest la région commence à la verticale de Carcassonne, en limite du Cabardès et se termine à l'Est, au niveau des villes de Narbonne et de Béziers.


Pour découvrir le Minervois et en profiter pour déguster ses excellents vins, il faudra sortir des autoroutes et des routes principales. Celles-ci passent tout près de cette belle région, mais ne la traversent pas vraiment. Il faudra pour cela prendre la très belle route départementale nommée « la Minervoise » qui traverse la région d’Est en Ouest et qui correspond à la Départementale 5 puis la D11. Cette route des vins part de Béziers, traverse le Minervois, passe en périphérie nord de Carcassonne direction Toulouse. Elle permet d’éviter l’autoroute, et vous offre des paysages de grande sérénité avec ses collines, ses roches calcaires, ses pinèdes, ses cyprès, sa garrigue, ses oliviers, le tout bien-sûr dominé par les nombreuses vignes.

Véritable amphithéâtre exposé plein sud, le Minervois est une vraie mosaïque de coteaux et de terrasses qui s'étale jusqu'à la Montagne Noire. Il offre une nature riche qui procure un large panel d'émotions, rassurantes et source d'émerveillement. On peut y pratiquer la randonnée, le vélo, la spéléo, l'escalade et la baignade.


Le terroir et le vignoble


Le vignoble languedocien s’étend principalement de l’Aude au Gard, en passant par l’Hérault et s’étire vers les Pyrénées-Orientales. Sur cette zone géographique l’on trouve 20 Appellations d’Origine Contrôlée et 11 dénominations régionales qui totalisent une surface de 70 000 hectares. Ce vaste territoire possède une grande diversité de terroirs, avec, pour chacun d’eux, des sols, des climats et des cépages divers et dont les différents mariages en font des vins uniques. Les contrastes sont nombreux entre les contreforts des Pyrénées et du Massif Central et les douceurs des rives de la Méditerranée. En bordure de mer, les sols sont à tendance sablonneuse, calcaire ou encore argileuse. À la naissance des petites crêtes et vallées, ils sont alors schisteux, marneux, avec de vastes terrasses de cailloux roulés. Le climat y est généralement méditerranéen, mais plus on avance dans les terres, plus il peut adopter des caractéristiques océaniques. Les cépages du vignoble du Languedoc sont tout aussi diversifiés. Les vignerons du Languedoc ont compris qu’ils ne possédaient pas un, mais plusieurs terroirs. Dans les 30 dernières années le vignoble à subi une restructuration afin de développer au mieux les cépages typiquement méditerranéens et d’adapter au mieux les cépages traditionnels.


Le vignoble du Minervois est lui l’un des plus vastes du Languedoc-Roussillon. Il se compose de près de 15 000 ha de vignes, dont plus d’un tiers destiné à la production de vins d’Appellation sur trois AOC distinctes : l’AOC Minervois, l’AOC Minervois La Livinière et le Muscat de Saint Jean de Minervois. La route « Minervoise » traverse la région et offre des paysages de collines et plaines permettant de découvrir un vignoble parsemé de garrigues, de pins, de chênes et d’oliviers. On peut distinguer à l’intérieur du Minervois 4 zones principales qui se différencient par leurs sols et leur climat :


La zone viticole située autour du Canal du Midi, au sud du Minervois, est la zone la plus influencée par la mer Méditerranée et la plus précoce du Minervois (de 2 à 3 semaines d’avance aux vendanges par rapport aux secteurs les plus tardifs). Elle se caractérise par des températures souvent plus chaudes que sur l’ensemble et des amplitudes tempérées par l’influence maritime. Les sols alternent entre des grès érodés plus ou moins profonds et des terrasses caillouteuses du quaternaire plus ou moins filtrantes.

La zone viticole située au nord du Minervois sur les contreforts de la Montagne Noire est surtout marquée par son altitude qui va de 150 m à près de 500 m. C’est la plus lente et la plus tardive en termes de maturation des raisins. Il en résulte des baisses des températures nocturnes importantes. Les sols sont à domination calcaire, calcaires durs ou calcaires plus tendres, permettant par rayonnement un réchauffement indirect des ceps et des grappes. Les vins y sont généralement plus vifs avec une gamme aromatique marquée par la fraîcheur.

Entre ces deux zones, on va enregistrer des cumuls de température bien plus importants et des pluviométries plus faibles. Ce sont des secteurs à la fois plus chauds, arides et méditerranéens. Ce sont des zones bien plus contraignantes pour la viticulture entre coteaux et garrigue et pour la vigne qui peut subir des stress hydriques importants d’une année sur l’autre. Les sols argilocalcaires dominent, entre marnes, grès, calcaires des Causses, lentilles de schistes et terrasses caillouteuses des rivières.


L’influence du vent


On dit que le Minervois est un vin façonné par le vent. Il est vrai que dans ces terres au carrefour entre Méditerranée à l’est, Océan à l’Ouest, Montagne Noire au nord et Pyrénées au Sud / Sud-Ouest, le vent s’engouffre fréquemment dans ce couloir et s’y rend particulièrement actif.

Il va sécher les raisins et les préserver des maladies en emportant de nombreux parasites limitant ainsi le recours aux traitements phytosanitaire pour un plus grand respect de l’environnement.

Il assainit également le vignoble, nettoyant l’atmosphère et purifiant l’air. A la floraison, il favorise la pollinisation. Dans la période qui précède les vendanges, une bonne brise nocturne, apportera la fraîcheur nécessaire et en même temps permettra au raisin une meilleure concentration évitant qu’il soit trop chargé en eau.

Mais attention, trop fort ou trop violent, il pourrait casser des jeunes sarments, disséminer les spores d’oïdium et les insectes, assécher la vigne ou accroitre son stress hydrique avant la vendange.



C’est ainsi que ces terres orientées plein sud, sous influence climatique méditerranéenne, mais également océaniques, ces terres rudes et caillouteuses, au climat sec, donneront aux vins, avec un encépagement approprié, ce caractère à la fois fruité, poivré et épicé d’une belle complexité aromatique. La conjonction du climat méditerranéen et de la topographie avec une exposition sud, balayée par les vents dominants, confère à la zone géographique une aptitude à la culture d’un vignoble exceptionnel, original et différent.


Pour en savoir plus, lisez nos autres articles sur le vin Minervois :

Comments


bottom of page